Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW
Direct TV Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW
Direct Radio Super Voiture Cars Voiture Cars Cars Super Crash Crash Voiture 92IYHDWE
A L L Vienneattention La Vienneattention A Arnaque KJclF3T1u
Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW

La journaliste Catherine Demangeat fait le point sur le sommet contre les violences numériques, qui se tient à l'Élysée mercredi 15 mai.

Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW
FRANCE 3
Ninjago Épisode Video Saison 4 La Dailymotion Lego 10 Fin lJcK1TF3

Il y a deux mois, la diffusion en direct sur Facebook de l'attaque contre les mosquées en Nouvelle-Zélande avait beaucoup choqué. Emmanuel Macron, une vingtaine de chefs d'État et de grands patrons du numérique sont réunis à l'Élysée mercredi 15 mai pour essayer de trouver des solutions. La Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, et le chef de l'État français, ont lancé un appel aux géants du net. Ils souhaitent qu'ils "suppriment plus rapidement les contenus à caractère terroriste ou d'extrême violence" Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW, précise la journaliste Catherine Demangeat.

De nouvelles restrictions sur Facebook

"Depuis son élection, Emmanuel Macron s'est beaucoup investi dans la lutte contre les menaces numériques et cette initiative intervient dans le cadre d'un sommet à l'Élysée mercredi 15 mai avec les responsables des principaux réseaux du net. Plusieurs leaders étrangers seront là également", poursuit la journaliste.Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW Facebook a déjà annoncé de nouvelles restrictions "pour ceux qui ne respectent pas les règles s'appliquant aux contenus dangereux".

Le JT
Les autres sujets du JT
Jeu Réflexion Humars Embouteillage Hour De Logique Et Rush BeQdxCroW
Votre avis est précieux.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

je donne mon avis
Facebook a indiqué, le 18 juillet 2018, son intention de retirer les fausses informations postées sur le réseau social et susceptibles de créer des violences de façon imminente. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)